Vos remarques, critiques, encouragements et aides sont les bienvenus dans ce livre d'Or qui vous attend et qui je l'espère verra beaucoup d'entre vous nous laisser un petit mot ! Sachez également que pour répondre plus directement et plus facilement à vos questions vous êtes les bienvenus sur le forum de la Sehri : http://sehri.forumactif.com

Merci à tous !


Une règle toutefois à respecter car nous avons reçu un premier message insultant, nous devons dire aux personnes de mauvais alois, que nous détruirons les commentaires abusifs et subversifs visant à salir, détruire, blesser. Nous sommes dans un pays libre, l'expression des opinions est sacrée, la méchanceté ne l'est pas. Vous avez de toute manière la possibilité d'un droit de réponse en venant nous rencontrer sur notre forum et si d'aventure, vous souhaitiez ajouter quelque chose au site et être cité, nous mettrons votre réponse en ligne avec le plus grand plaisir.

Autre point, laisser une adresse email est la moindre des politesses, spécialement si ce que vous avez à dire sur le site est négatif, ce qui en soit n'est pas grave, mais en démocratie toute personne doit pouvoir répondre et s'exprimer librement, le sens unique n'a pas sa place et n'entre pas dans la philosophie générale de la SEHRI


 
Les messages :

Le 15/11/11 par AET :
Bonjour,
Félicitation pour votre démarche ainsi que pour la qualité de votre site.
Je suis étudiant à l'UPV Montpellier III et je prare une thèse sur l'institution des enfants de troupe (1766-1982).
Entre l'acte de naissance (ordonnance de Louis XV du 1er mai 1766) et l'acte de baptême (arrêté de Bonaparte du 7 thermidor an VIII) il y a un "trou noir"
Les "enfants du corps" inscrits dans chacune des compagnies des régiments d'infanterie de ligne de 1766 à 1790 n'apparaissent plus dans les effectifs de 1791 à 1800.
C'est l'ordonnance du 1er janvier 1791 qui les fait disparaître en ne les mentionnant plus dans les effectifs des régiments.
Problèmes:
- même si le recrutement d'enfants du corps s'est interrompu, quelle fut la destinée de ceux réglementairement présents jusqu'à cette date ?
- comment fut organisée la participation des enfants "volontares nationaux" jusqu'en 1800, date à laquelle 2 enfants de troupe sont officiellement réinscrits par compagnie.
Je sollicite votre aide et vos conseils pour tenter de répondre à ces questions.
Je vous remercie.
Bien corialement.
Le 17/10/11 par aleclercq :
votre site est un vrai régal pour mes recherches généalogiques (nouvelles pistes.) Capitaine Riebel n'est autre que le grand-père maternel de melle Aumer épouse de FERDINAND André à bientôt de vous lire Keatel
Le 8/10/11 par fantin1 :
Merci à Didier DAVIN et Laurent Brayard d’avoir apporté une réponse à mon précédant message.
J’ai pu grâce à eux et au site, retracer la fin tragique mais glorieuse de Jacques Nicolas JOURNE
Dragon décédé à la bataille de Bergfried en 1807.
Cordialement
Le 6/10/11 par fantin1 :
Bonjour,
Jacques Nicolas Journé était maréchal de logis chef au troisième régiment de cavalerie en station à Chartres en 1799 (il est un de mes ancêtres)
Il est mort à Varsovie à une date qui m'est inconnue.
est'il mort au combat je n'ai pas trouvé de bataille historique à Varsovie?
avez vous quelque chose la dessus etconnaissez vous se régiment?
J'ai dèjà pu m'exprimer sur votre livre d'or.
Cordialement Gérard CHEVALIER
Le 25/8/11 par Andre MELIA :
Monsieur,
Je vous remercie pour ces pages d'Histoire de notre Pays, grâce à vous j'ai retrouver mon Aïeul, qui etait au premier jours à s'engager au
7 eme bataillon du Var le 27 septembre 1792 comme sergent et qu'il a fini au 69 eme demi-brigade Infanterie en ligne comme Lieutenant.
Blesse à BRINDISI en Italie dans l'Armee d' observation du midi. Il s'agissait de Fabien CASAN
Cordialement
Le 13/7/11 par David :
Bonjour, et merci pour ce site autant passionant que pointu dans son domaine. Ayant découvert que mon ancêtre François BIGEY (1774-1862) était dans le 12ème bataillon des volontaires de Haute-Saône, c'est avec beaucoup de plaisir que j'ai trouvé des infos sur votre site.
Encore merci pour tout ce travail, et surtout de partager toutes vos connaissances!
Le 8/7/11 par CHANCLU Henri :
Arrière arrière petit fils du chef de bataillon Michel CHANCLU (parfois orthographier CHANCLUX sur les documents anciens voir même d'autres orthographes avoisines).Je recherche toutes informations concernant mon illustre ancêtre qui a commencer sa carrière militaire comme fusillier au 51eme de ligne et qui est monté en grade jusqu'à chef de bataillon toujours au 51eme du fait de ses multiples blessures et peut-être aussi de sa bravour(??).Je suis au début de mes recherches pour la reconstitution de sa carrières. Merci de vos conseils, de vos lumières. pour les personnes intéressée je donnerait mes coordonnées téléphoniques qu'aprés d'échanges de courriel.Salut à tous.Henri.
Le 25/6/11 par paskoi :
je cherche le drapeau du bataillon de la charente inferieure
Le 20/6/11 par ballade :
je découvre votre site en recherchant des renseignements sur mon aïeul, Ferdinand Alexandre Joseph DRION, qui était Agent en chef des équipages d'artillerie de l'armée du Nord en 1796 (an IV). Il était marié avec Jeanne Ursule Tucker et habitait à Lille, rue Voltaire.
Pouvez vous me dire plus de choses sur lui ?
merci d'avance.
ballade
Le 7/6/11 par lignat63 :
Site très intéressant. Quel travail! Merci de nous en faire profiter.
Je recherche tous renseignements sur le général de CARRION de los CONDES, 1er bataillon de volontaires du Pas-de-Calais, Armée du Nord, commandant à BERGUES en août 1793, commandant à LEFFRINCKOUCKE, à GUISE en sept 1793. D'illustre naissance...
Le 29/4/11 par jean-luc lefevre :
Belge d'origine française, mon grand-père a été militaire dans un bataillon de dragons de l'Aisne entre 1884 et 1889; il s'appelait Alexis-Magloire LEFEVRE...Si d'aucuns connaissaient des sites ou des lieux où sont conservées les matricules...j'en serais très heureux.
Merci à vous!!!
Le 28/4/11 par ZIMMERMAN :
Bonjour,Site très intéressant découvert par hasard car je cherche l'acte de décès le 10 octobre 1802 du sergent Bernard SAUVEUR, originaire probablement du Grand-Duché de Luxembourg, du 1° bataillon 6° brigade ou 6° Bn 1° Bde ,dans un hôpital dit en Hollande . une fille née à Erembodegen ( Flandre orientale ) le 23 avril 1793
Le 12/2/11 par meunier :
J’ai trouvé un acte de naissance d’un ascendant qui serait un enfant naturel d’un volontaire du 1er bataillon de l’Aisne. Je n’ai malheureusement pas son nom, mais sur l’acte de naissance on peut lire :
Aujourd’hui le douzième jour du mois de prairial l’An second de la république française et indivisible sept heures du soir par-devant moi Joseph Delbarre Maire de la commune de l’Humanité remplissant les fonctions d’officier publique pour rédiger les actes destinés à constituer les naissances mariages et les décès des citoyens est comparus en la salle publique de la maison commune de l’Humanité Augustine Joseph Duez matrone « accouchée » domiciliée dans la dite commune laquelle assisté de "Vingt Fillas" Maréchalle fermier âgé de trente huit ans et de Marie Françoise Caullet fermière âgée de quarante neuf ans tous deux domiciliés dans la dites commune laquelle à déclarée que Jeanne Thérèse Bouquet fille de Jacques âgée de trente ans domiciliée dans la dite commune de l’Humanité rue de Beaumont laquelle provenant des œuvres de l’excellent volontaire au premier bataillon de l'Aisne est accouchée ce jourd’hui dans la maison de son père rue de Beaumont d’un enfant male qu’elle m’a présenté et auquelle elle a donné le prénom de Benoît Joseph d'après cette déclaration que "Vingt Fillas" Maréchalle et Marie Joseph Caullet ont certifiés conforme à la vérité et la présentation qui m’a été faite de l’enfant susnommé j'ai rédigé en vertus des pouvoirs qui me sont confiés le présent acte que j’ai signé avec la dite Augustine Joseph Duez "Vingt Fillas" Maréchalle et Marie Françoise Caullet.
Fait en la Maison Commune de l’Humanité le jour mois et ans ci-dessus ........./……..
Cette commune de l’Humanité est en faite la commune de Hénin-Liètard rebaptisée aujourd’hui Hénin-Beaumont.
Je suppose que l’excellent volontaire au premier bataillon de l'Aisne était en permission ou de passage dans le PdC.
Merci grâce à votre site je sais ce qu’était ce bataillon de volontaires qui seraient excellents.
Bonne continuations
Le 9/2/11 par ABF :
Bravo pour votre site richement documenté. Amateur de la Revolution et de l'Empire, je suis particulierement interessé par le parcours du 1er Bataillon des Volontaires de l'Aude, que mon aieul Jean Pierre Besard Falgas(1746-1815) commanda après avoir été capitaine de sa 8e Compagnie. J'essaie de reconstituer sa carrière et toute information le concernant m'interesse. Par avance, merci et encore bravo pour cette initiative

Créé avec Créer un site
Créer un site